Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:51

Claude Ferrieux, une activité aux multiples facettes

Auteur édité, auto-éditeur, imprimeur et façonnier, auto-distributeur et colporteur de notre éditeur du Petit Pavé, je n’ai guère le temps de m’ennuyer dans les intervalles que me laissent l’écriture et la lecture.

Les satisfactions : les 130 titres vendus en 10 mois de mon dernier ouvrage « Commissaire Bourbonnais », s’ajoutant aux ventes de l’éditeur, me laissent espérer, à terme, un score global très honorable. J’ai bien couvert mon département d’origine, l’Allier, par des dépôts en maison de la presse et supermarchés indépendants. Activité qui déborde sur les départements limitrophes (Puy-de-Dôme, Cher, et même Indre, Nièvre). Je n’ai pas à me plaindre car, à une exception près, j’ai même accès aux principales librairies des villes importantes de ces départements.

Les difficultés : je suis bien triste et révolté, lorsque mes ouvrages (ou peut-être les vôtres), sont visibles à travers la vitrine d’une librairie fermée dont le propriétaire est parti sur un autre continent, et coincés définitivement. Ils finiront agglomérés au fonds du commerce et revendus, en dépit du fait qu’ils nous appartiennent (à l’éditeur ou à moi).

Mais je suis souvent tenace. Entêté. Récemment, j’ai poursuivi une libraire retirée en pleine campagne, qui me devait 11 euros 20. J’ai sans doute dépensé plus en gasoil, mais j’ai eu mon chèque…

Et puis il y a les satisfactions morales. Un petit cercle de fidèles qui me font l’amitié d’acheter tout ce que je publie, et quelques articles sympa dans la presse locale ou les revues régionales.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Editions Scalea - dans Réflexion sur mon activité
commenter cet article

commentaires

Claude Ferrieux 27/02/2012 10:49


Il m'est arrivé de recevoir des commandes par Internet de grands sites marchands, dans lesquelles on m'impose une réduction de 5% + la T.V.A. (à laquelle, en tant qu'auteur, je ne
suis pas assujetti), et on laisse à ma charge en plus les frais de port, résultat, pour un livre au prix T.T.C. de 13 E, ma perte s'élèverait à 2 E 36.


Autant cesser tout activité.


C'est pourquoi je demande aux personnes éventuellement intéressées de passer par les librairies en ligne que j'indique sur mon site http://cferrieux.free.fr , où elles
paieront le prix du livre + le port, et les éventuels 5% de réduction seront concédés par le libraire.


Cela correspond à un commerce équitable.